Vélo, couilles, impuissance et Avenir de la nation 

Alarmisme au guidon.

 

Les selles de vélo, malgré tous les efforts des ergonomistes, peuvent compromettre l’avenir de la nation, déjà fort mal en point et qui n’en demandait pas tant.

 

Les spécialistes évaluent à 5% les cyclistes qui souffrent de difficulté érectile; même beaucoup plus, pense-t-on,   car on présume que plusieurs n’aiment pas, honneur oblige,  mêler piste cyclable et chambre à coucher.

 

Un urologiste de Boston, le Dr. Irwin Goldstein, qui a sonné l’alarme,  n’a pas peur d’affirmer qu’il « n’y a que deux sortes de cyclistes males (inégalité des sexes) : ceux qui sont impuissants et ceux qui vont le devenir. »

 

Les selles modernes   en demanderaient  trop au périnée malheureusement situé entre les couilles et l’anus (on ne choisit pas sa destinée). On songerait à remplacer les selles actuelles par de petits fauteuils  (avec  bras pour cyclistes du dimanche) qui exigeraient des fesses un petit effort supplémentaire pour soulager le malheureux périnée en train de s’écraser sous le poids du cycliste inconscient et inconséquent.

 

 Le gouvernement exigerait bientôt que l’on mette sur toute nouvelle bicyclette  des avis du danger encouru par l’usager trop naïf avec photos appropriées comme pour les paquets de tabac et un rappel de l’importance de l’avenir de la nation et de la prochaine génération. Et évidemment quelques taxes supplémentaires  pour défrayer le coût de la publicité.

 

Enfin ! une peur qui ne fait pas peur à ton prof, mon cher Gus. Pour deux raisons : il ne fait plus de vélo, puis ……

 

Retour à l’index des capsules >>>>