Profbof.com

(thèmes ou chapîtres)

(Bestbof) Capsules  (pages. extraits)

Pensées en Vrac

Brèves réflexions

Pour nous rejoindre

 

Qui suis-je ?

 

TABLEAUX  ou graphiques  QUI PARLENT….

de réchauffement   climatique

 

Température moyenne pour les  derniers 10  milles ans

Depuis la fin de l’ère glaciaire..  en attendant l’autre…

Dans l’hémisphère Nord

1 et 2. Deux périodes de chaleur séparées par une ère glaciale de 500 ans. Cette période marque les débuts de la « civilisation »

3. Une belle période chaude au temps de l’empire romain.

4. Le Moyen âge, considéré comme une période idéale au plan de la température…

5. Un petit ère glacial.

6. La période actuelle de réchauffement… qui est loin de s’approcher  des pointes connues au cours de cette longue période.

 

                                                     1                    2                     3      4    5  6

 

 

Gus, à remarquer,  la planète à connu  récemment  (dans les derniers millénaires)

 des périodes  plus chaudes  que ce que l’on nous prédit  aujourd’hui comme une catastrophe… et ce bien avant  d'atteindre les 6 milliards d’êtres humains et l’usage du pétrole.

A remarquer  également, il y a deux milles ans  la période chaude qu’on considère comme un climat idéal au temps de l’Empire Romain,  puis vers  le tournant du précédent millénaire la période  du Moyen âge (C’est à ce moment que l’on faisait la culture du blé au Groenland)  et   vers les années 1500 ce qu’on a appelé le petit ère  glacial

Depuis 1800 le climat se réchauffe à nouveau.

Tout le tableau fait graviter les températures autour de l’axe 15 degrés C.

 

 

Fluctuations de la température de 1750 à nos jours.

 

ANNÉES.

 Températures de l’air à la station de Hohenstaufenberg en Autriche

(Source : Prof. C. Meier)

 

Ça se réchauffe  ou ça se refroidit ?

Gus,  choisis ce que tu veux selon le point de référence  que tu prends…

 et à qui tu veux faire peur  

ou de quel gouvernement tu veux un contrat de recherche…

ou  dans quel journal tu veux être publié…

OU encore si tu as les nerfs solides,  tu peux t’amuser à  alarmer tes copains  en choisissant 1900 comme point de référence ….

ou s’ils ont les nerfs en boule… prend le Moyen age qui aurait connu le climat idéal qu’on n’a pas encore rejoint… malgré le trou de la couche, les Rapports de l’ONU. Etc.

 

 

 

Fluctuations des  températures moyennes  récentes

mesurée par satellites ou par ballons.

 

Depuis le dernier quart de siècle  la température fluctue entre + .3 et -.3.

 

 

La meilleure corrélation trouvée jusqu’à  maintenant.

C’est la variation cyclique des tâches solaires et du vent solaire qui semble donner la meilleure corrélation avec le climat des deux derniers siècles avec un coefficient de corrélation de 0,85.

                 

1850                                   1925                                     2000

Surface temperature vs sunspot number (data-series completed by F.Massen)

Les quatre tableaux précédents sont  copiés de

 FONDATION ARGENTINE D’ÉCOLOGIE. (http://mitosyfraudes.8k.com/Frances.html)

 

 

Le fameux graphique qui donne lieu  à la théorie du «  bâton de hockey »

 

 

 

Ce modèle, fort honoré,  est de plus en plus contesté. Certains prétendent  que tout dépend  des  modèles informatiques dont on se sert et évidemment des données que l’on veut bien retenir.

 

 

 

 

Le tableau précédent ne tient pas compte des températures généralement reconnues pour le Moyen Age.

 

Si on corrige « la négligence », on arrive alors à « la théorie de la baignoire »

(le tableau précédent en trait moins prononcé)

 

Gus, ces correctifs sont au cœur  des discussions  ces jours-ci.  Le problème est grave.  Comment prétendre que  l’homme moderne est responsable  du réchauffement planétaire si le Moyen Âge  a connu les mêmes phénomènes… qui en plus furent  très bénéfiques…

Il est vrai qu’on a brûlé  quelques hérétiques (de fait surtout dans le petit ère glaciaire qui a suivi),  mais ce n’est pas une explication raisonnable car le vingtième siècle en a brûlé des milliers de fois plus. Gus, pourquoi tu ne tenterais pas de faire un tableau à partir de ce dernier point de vue. Tu deviendrais peut-être célèbre.

 

Et la fameuse “crosse” ou “palette” du non moins célèbre hockey.

Précisions par rapport au précédent tableau de l’IPCC

 

 

Gus, ceci est presque traumatisant. A le regarder, on se prépare une cuite, pardon une cuisson à plus ou moins brève échéance. De ton vivant, à regarder la courbe, tu verras peut-être le Québec affligé d’un climat californien ou floridien.  Mais pour  calmer un peu  tes angoisses, tu peux aller consulter  cette  table des records de chaleur enregistrés pour chacun des États américains par le NATIONAL CLIMATIC DATA CENTER­(Click here )  Normalement  les records de chaleur, s’ils sont le moindrement disciplinés et un peu « tendances », devraient à tout le moins être plus nombreux après 1980  alors  que  la courbe  commence à s’affoler, du moins sur le tableau de l’IPCC. Ce serait à tout le moins une marque de déférence pour la science, une belle  preuve supplémentaire, une belle courbe à mettre en parallèle avec la précédente.  Malheureusement la consultation  des records ne va pas dans ce sens. Les deux tiers des records de chaleur ont eu lieu avant 1950; seuls 9 états ont connu depuis 1980 un record de chaleur malgré tous les développements urbains récents, et pire  11 états ont connu des records de basse température durant  cette même période. Ces records vont de 100 degrés F (Alaska 1915) à 134 degrés (Californie 1913)

Ce n’est pas une preuve évidemment, mais s’il eut  fallu que ce soit le contraire !

 

 

Température annuelle moyenne en Arctique

 

 

Le tableau montre les fluctuations depuis 1880.

Montée de la température jusqu’en 1940 où il n’était pas question  de CO2..

Les données récentes rejoignent à peine les sommets de 1940

 

 

Gus, les trois tableaux suivants sont faits avec les mêmes données.

Petite leçon de graphicologie…et de se servir des échelles,

Pour le bénéfice de la précision parfois, pour impressionner le plus souvent. C’est une technique que les courtiers connaissent bien pour mousser (apparemment) les profits des corporations dans les prospectus

(pour agrandir les tableaux, cliquer dessus)

 

Si on échelonne dans l’axe Y  l’évolution de la température de puis 1856 à nos jours  selon les craintes les plus alarmistes, soit une augmentation de la température de 10 degrés,

 on voit dans la ligne presque horizontale que l’augmentation de la température est  minime depuis un siècle et demi,  de fait moins d’un degré

 

scale1.png (49737 bytes)

 

 

En abaissant le plafond à un degré, on voit le changement d'allure du tableau.  L’important est de voir que  ce sont les mêmes données que précédemment.

 

Gus,  si tu veux jouer au petit rusé, tu peux abaisser encore de moitié le plafond du graphique. Les lignes  crèveraient le plafond et tu pourrais, avec un peu de chance  alarmer toute une population comme Orson Wells  l’a fait avec les Martiens.

Et tu seras célèbre, mon cher Augustin.

scale2.png (47404 bytes)

 

Gus, la progression commence à être impressionnante pourtant c’est toujours 14 degrés centigrade avec des déviations de 0.7 degré plus ou moins.

 

Pour le gaz carbonique, c’est impressionnant : avant de paniquer, Gus, dis-toi que le Co2 est passé de .032% de l’atmosphère à .038%

 

 

Toujours avec les mêmes données on peut dramatiser davantage.

 Ici le zéro est abaissé et l’axe  Y va de –0.6 degré à 0.8.

 

Les traits bleus dans ces trois tableaux sont en fonction de l’axe Y de droite. C’est à propos de l’augmentation de  gaz carbonique dans l’atmosphère.

 Selon le tableau  choisi on passera d’une ligne presque horizontale bien tranquille à une  représentation plus ou moins dramatique…

scale3.png (47931 bytes)

 

Une leçon à retenir, Gus : Dans un tableau, le plus important ce n’est pas l’allure de la courbe mais la lecture de ce qui est dans l’axe Y de ce même tableau. Le tableau lui-même, bien concret, peut être  un beau mensonge alors que la part de vérité, parfois modeste, se niche dans les marges..

 

Dans le domaine médical on peut recourir â des trucs utiles pour gonfler les statistiques, créer des urgences … et obtenir des subventions ou lancer des collectes de fond   …  ou lancer un remède de circonstance.

Si les chiffres des cas  pour l’année ne  sont pas assez impressionnants, on n’a qu’à parler de la décade ou depuis que le mal ou le virus ont été  découvert. Si le chiffre des statistiques locales ne fait pas le poids, n’attire pas l’attention, on peut comptabiliser  par continent ou à l’échelle mondiale.

Et un truc souvent utilisé qui dernièrement a plongé des millions de gens  dans la maladie, chez le médecin et en ligne à la pharmacie.  Les taux révélateurs de la maladie changent au gré de la faculté ou du niveau de prudence. On peut changer le taux d’obésité maladive en le situant à tel niveau  de l’Indice de la Masse Corporelle ou du tour de taille.…  Par un décret, ou à la suite d’une nouvelle étude,  en 24 heures,  on peut doubler  les cas. Le niveau de cholestérol acceptable varie  de décennie en décennie.  Pour la pression sanguine, on parlait autrefois d’un taux acceptable s’il ne dépassait pas 100+ l’age du patient…   C’était créer  des malades  qui s’ignoraient. Comme les gens continuaient de mourir, on a statué qu’aujourd’hui, 140 est le maximum acceptable…  en se croisant les doigts.

 

Autre excellent truc pour créer des épidémies. (espérons que ce n’est pas un racket) En intégrant plusieurs maladies courantes sous un même terme. Autrement dit, en élargissant le sens. Et on peut désormais grâce à la nouvelle comptabilité parler d’une épidémie  d’autisme… La définition du SIDA a été profondément modifiée à quatre reprises (1882, 87, 92, 98)  par le Center for disesase control… et par l’Organisation mondiale de la santé, entraînant évidemment une escalade dans le nombre des victimes et …  dans les fonds de recherche.

 

 Le sida  ne progresse plus en Occident **, mais si on y intègre dans les symptômes une vingtaine de maladies locales qui existent depuis des siècles en Afrique, on aura des chiffres extrêmement alarmants qui nécessiteront des dépenses importantes (et des fournisseurs), Pour compliquer les statistiques le mot orphelin n’a pas le même sens qu’en Occident.  Pourtant on a déjà des chiffres impressionnants, malaria (3 millions de morts par année), la diarrhée (8 millions de morts).  Mas ce sont des morts peu rentables qui pourraient être éliminées avec un ou deux dollars par individus ou avec une  simple aspersion annuelle de DDT, aspersion idéologiquement scandaleuse selon Greenpeace..

 

** Au Québec en 2005, dix fois moins de mortalités à cause du SIDA  que par suicides.

Rappelons que pour sauver la vie d’un enfant affecté de la malaria (3 millions de morts par année) ou de la diarrhée (8 millions de morts par année) il suffit de 1 à 2 €

 

(17/11/07)

Gus,  une  excellente étude récente par   Willie Soon, Art Robinson, et Noah Robinson, (SRR) ( http://tinyurl.com/2ca6q)    résume très bien une douzaine de difficultés ou d’objections à la thèse courante de l’origine anthropique (du moins comme étant le facteur le plus influent) du réchauffement  actuel de la planète. 

Quelques tableaux méritent d’être reproduits…

 

Gus la température a toujours été changeante et n’a pas attendu  les gaz à effet de serre produits par la combustion des  énergies fossiles depuis l’ère  industriel.  On voit ici l’évolution  de la température de surface depuis 3000 ans de la mer de Saragosse établie par l’analyse des  « isotopes ratios » des organismes qui demeurent  dans les sédiments au fond de la mer… On reconnaît ici les hautes températures  du Moyen age et le petit age glaciaire  et  le réchauffement qui s’en suit jusqu’à aujourd’hui. L’horizontale indique la moyenne.

 

 

 

 

 

Notre  planète a atteint son point  (récent) le plus froid vers 1700. Depuis, les températures ont eu tendance à augmenter…Dans ce  tableau  on suit l’évolution de la longueur de 169 glaciers de 1700 à 2000. On peut constater  qu’il n’y a pas de  corrélation (sinon avec un considérable retard ?!?) avec l’exploitation accélérée  des énergies fossiles ici illustrée. Le retrait des glaciers est donc du à d'autres causes,

 

 

 

 

 

Par contre si l’on considère  l’évolution de la température de l’arctique (en bleu), on obtient une corrélation  fort éloquente avec les variations de l’irradiation solaire (les cycles et l’amplitude des taches solaires. En rouge)  et celles de l’arctique.

Gus, et si c’était pour parler comme les américains, on  aurait peut-être trouvé  le « smoking gun »

 

 

 

 

Et les auteurs de conclure:

1) la température est  réglée par le soleil.

2)…par l’effet de serre, en grande partie causée par la vapeur d'eau,

3) et par d'autres phénomènes  qui sont mal compris.

4) Le Co2 a peu d’effet…; son augmentation (six fois plus) depuis 1940 n’a eu aucun effet  notable  proportionnel sur les glaciers ou sur la température  atmosphérique.

5) Le nombre des tornades aux USA a diminué légèrement depuis 1950

6) Pas d'augmentation des ouragans dans l’Atlantique.

7 Pas d’augmentation dans la vitesse maximale ou dans le nombre des ouragans en Atlantique.

8) Depuis 1807 il n’a pas de corrélation entre l’augmentation du niveau de la mer et l’augmentation de la température globale avec l’augmentation du co2 produit par l’homme.

9) L’augmentation du niveau des océans durant cette période a été à  peu près de 7 pouces par siècle (20 cent.)

10) Les forêts ont augmenté de 40 % durant les derniers cinquante ans aux  USA

 

 

 

Un tableau particulièrement éloquent….

A propos  des glaces de l’arctique  dont on parle beaucoup quand… ca apporte de l’eau au moulin de l’alarmisme… Mesure par satelllite.

A remarquer. La ligne rouge (2009) s’arrête au 21 juillet 2009…

 

The latest value : 7,850,625 km2 (July 21, 2009)  

AMSR-E Sea Ice Extent

Numeric data of sea ice extent in the Arctic Ocean (CSV file)

 

 

 

Antarctic Ice Melt at Lowest Levels in Satellite Era  10 octobre 2009

Le plus bas niveau de fonte de glace depuis les mesures par satellite.

Évidemment les quotidiens n’ont pas fait état de cette nouvelle réalité…

XXX

Tableau intéressant….Évolution de 1960 à août  2008

La réalité comparée au scénario projeté par Hansen, pionnier et alarmiste en chef.

 

 

 

 

Température de Janv. 1995 à  2009.

Les larges bandes sont différentes prédictions du GIEC.

En rouge… la réalité…

iain1

Et si l’on considère les 7 dernières années seulement…

Une tendance inversée…

Refroidissement à l’échelle d’un siècle de  4.1F (2.3 C.)

ET POUR UNE DIZAINE D’AUTRES TABLEAUX… VOIR.  http://scienceandpublicpolicy.org/images/stories/papers/originals/co2_report_july_09.pdf

Quelques témoignages tirés des fameux e-mail du Climategate.

‘Let us not try to over-egg the pudding,’ September 2006.

True, there have been many different techniques used to aggregate and scale data - but the efficacy of these is still far from established

Et voici un bel exemple d’une de ces techniques  pas encore tout à fait efficaces mais…. Utile au discours…

 Roger Pielke, Professor of Environmental Studies at the University of Colorado, could in no sense be described as a climate change skeptic, let alone a ‘denier’.

Climate change graphic

Climate change graphic enlarged

‘Human-caused climate change is real, and I’m a strong advocate for action,’ he said. ‘But I’m also a strong advocate for integrity in science.’

Pielke’s verdict on the scandal is damning.

‘These emails open up the possibility that big scientific questions we’ve regarded as settled may need another look.

'They reveal that some of these scientists saw themselves not as neutral investigators but as warriors engaged in battle with the so-called sceptics.

‘They have lost a lot of credibility and as far as their being leading spokespeople on this issue of huge public importance, there is no going back.’

17 déc. 2009. copenhagen.

UN RAPPORT DE LA CIA SUR Les changements climatiques. .. Un cri d’alarme qui TOMBE À POINT.

 

Un rapport de 36 pages. Très pessimiste : le consensus ou presque est acquis,  on prévoit des famines, des inondations, la désertification de régions, la stabilité de la plupart des nations sera politiquement compromise, confrontation, guerres pour survivre... etc.  36 pages de calamités.

 

En somme, la  détérioration du climat sera d’un ordre de grandeur que le monde civilisé n’a jamais connu. Une possibilité réelle, et qui peut se produire bientôt.

 

Le document était top secret  mais un chercheur vient d’en dénicher une copie  sur  microfiche à la British Library.

 

Gus, ce rapport, authentiquedate de 1974 et la calamité à l’horizon est le refroidissement de la planète… Une période de glaciation.  Le vrai scénario de The  Day Aflter Tomorow.

 

Réflexions supplémentaires au quotidien ou presque….

Pensées en vrac, alarmisme.


 

 

 

 

 

30 janv. 2012

 

D’après les mesures de 30 000  stations météorologiques, le Met office  et le East Anglia climatic Research Unit, opine que la tendance au réchauffement aurait atteint son  maximum en 1997 et que l’on  serait plutôt dans une tendance au refroidissement.

 

The world average temperature from 1997 to 2012

 

Et la température de la planète serait tributaire des fluctuations du rayonnement solaire.

 

World solar activity cycles from 1749 to 2040

 

Four hundred years of sunspot observations

 

 

 

En 2013

http://junksciencecom.files.wordpress.com/2013/02/cfact-header-final.gif

 

 

SUITE :  Statistiques et bikini

 

Gus, tu connais ce vieil aphorisme qui faisait rire  ton prof libidineusement quand il avait encore des boutons : « Les statistiques c’est comme  le bikini : ce qu’elles dévoilent est fort intéressant, ce qu’elles cachent l’est encore davantage »

 

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF >>>

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés>>>>

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre

 

 

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)